ÉTÉ FRANÇAIS STUDENT LOGIN APPLY NOW

Séminaire en Français

Pour la session 2017 qui se déroulera du 9 au 20 juillet, la C.Y. propose :

  • Le matin – Ulpan (5 niveaux possibles) ou étude avancée de Talmud
  • L’après midi – Etude sur textes : Talmud, Kabbalah, Pensée juive, Textes rabbiniques (avancé), Philosophie Juive, histoire du sionisme
  • “Café Massorti” : rencontres avec diverses personnalités du mouvement Massorti en Israël
  • Pour les étudiants de l’âge de Marom (18-35 ans), réunions et rencontres avec les Marom d’Israël et de Grande Bretagne.
  • Et comme les années précédentes : possibilité de suivre les cours en anglais ; prières au Kotel ; shabbat communautaire de bienvenue ; sorties dans des restaurants typiques !
Talmud débutant : « Chapitre 5 du traité Berachot ou Comprendre la prière » Rabbin Lionel Levy

Ce cours offre une introduction au concept de “sugya” à travers les différentes strates de la littérature talmudique. Pour ce faire, nous aborderons le 5ème chapitre du traité Berachot centré sur la prière, à partir de la méthode traditionnelle dite “hevruta” (duo). Tout d’abord, nous analyserons comment les sages de la Michna ont abordé ce thème puis comment par la suite, les sages du Talmud l’ont interprété.

Pensée Juive : «Israël et les Nations – la pensée du Maharal de Prague et de Rabbi Tsadok Hacohen de Lublin. » Dr. Rabbin Rony Klein.

Dans ce cours, il s’agira de penser le thème – immense – de la relation d’Israël aux Nations à travers la pensée de deux géants de la tradition : le Maharal de Prague (16e-17e siècles) et Rabbi Tsadok Hacohen de Lublin (19e siècle). Ces deux maîtres ont centré leur réflexion autour de ce thème. Pour le premier, il s’agit de la question des 4 Empires, de la spécificité du Quatrième Empire, surnommé “Rome” par la tradition, et pour le second, de l’identité obscure d’Amaleq, ce peuple qui en est venu à désigner comme le pire ennemi d’Israël.

Sionisme et Judaïsme: « Le(s) Sionisme(s) » Dr. Eliora Peretz

Ce cours propose une introduction aux différentes théories politique, mystique et théologique du Sionisme se fondant sur des personnalités phares de la pensée sioniste en commençant par Moshe Hess, puis Theodore Herzl, le Rav Kook et Zeev Jabotinski. Nous tenterons d’apporter des éléments de réponse aux questions suivantes : Quand, comment et pourquoi l’idéologie sioniste est-elle née ? Dans quelle mesure a-t-elle été modifiée pendant et après la Shoah ? Dans quelle mesure le Sionisme en tant qu’idéologie (politique ?) influence-t-elle les décisions prises par l’État d’Israël de sa création jusqu’à nos jours ? A la fin du cours, les étudiants auront ainsi acquis les bases de l’histoire du Sionisme et pourront engager des discussions sur Israël, le Judaïsme et le Sionisme de manière circonstanciée.

Kabbalah: “La Mort de «la Mort de D.ieu» : Les Rites Qui Font D.ieu, selon Le Zohar et les Lamentations” Rabbin Dr. Aubrey Glazer

De nos jours, il est impossible d’échapper aux souffrances de l’existence et de temps en temps de sentir que «D.ieu est mort». Ce défi, avant et après la philosophie Nietzschéenne, renverse la table de nos valeurs juives. Cette théologie de « la mort de D.ieu » ne signifie pas non plus la néantisation de Dieu, mais un vrai désir de théologiens et de philosophes de retrouver un chemin vers Dieu à travers le néant. Ce néant revient chaque année en récitant, avec Blanchot, notre écriture du désastre, notre chant funèbre des Lamentations. Ce cours propose une étude et une réflexion sur Le Zohar et les Lamentations d’après la traduction Charles Mopsik (1956-2003), penseur et chercheur français contemporain qui a renouvelé l’étude de la cabale et de la mystique juive. Dans ce cours j’explorerai les thèmes suivants : la mort de Dieu ; la plaidoirie des ancêtres après la chute du Temple ; l’intimité entre Eve et le Serpent ; les souffrances de la Mère ; la dimension maternelle de la figure messianique ; les réverbérations de l’Inconnu ; l’injustice des malheurs d’Israël.

Textes rabbiniques : « Tu enfanteras dans la douleur (Genèse 3 :16)… Et après ? » Dr. Eliora Peretz

Dans ce cours, nous tenterons d’appréhender les tenants et les aboutissants du commandement positif d’honorer ses parents (kibbud Orim) par le biais de divers textes rabbiniques (Tanach, Mishna, Gemara, Midrash, Halacha, Moussar, Hassidut). Dans un deuxième temps, nous questionnerons la manière dont ces textes peuvent être interprétés à la lumière du judaïsme égalitaire et de l’ère « post-moderne » afin de repenser le concept de famille. Ce cours s’adresse aux étudiants de niveau avancé. Un niveau d’hébreu Bet/Gimel est conseillé.

Cours de Talmud avancé : Traité Avoda Zara Rabbin Bitya Rozen-Goldberg

Embarquez pour un voyage dans le monde du Talmud! Ce cours est une invitation à explorer le deuxième chapitre du traité Avoda Zara. Nous nous attacherons à comprendre la guemara dans le texte en nous aidant à l’occasion de commentaires classiques comme ceux de Rashi ou Tosefot. Nous découvrirons la structure littéraire des discussions talmudiques et nous tenterons de révéler les dimensions légales, sociales, et philosophiques du traité. Chaque matin est divisé entre un temps de havruta et un temps de cours. Prérequis : Niveau oulpan beit+ / guimel

Rav Lionel Levy


Le Rabbin Lionel Lévy est diplômé de l’Ecole Rabbinique Schechter de Jérusalem. Ancien élève de l’Institut des Sciences Politiques, il a ensuite étudié en Yeshiva. Il devient enseignant et exerce dans différentes communautés Massorti. Il assurera cet été le cours de Talmud qui portera sur le chapitre 5 du traité Berachot.

Dr. Eliora Peretz


Dr. Eliora Peretz est chercheure associée à l’Université Hébraïque de Jérusalem et conférencière à Yad Vashem. Narratologue, ses recherches abordent divers types de narratifs notamment autour de l’histoire de la Shoah et du Sionisme. Elle a étudié à la Yeshiva Conservative de Jérusalem et a Yeshivat Hadar de New York. Co-fondatrice du Beit Midrash annuel francophone de Jérusalem “Ta Shma” en collaboration avec Midreshet Schechter, Pardes et Yeshivat Hadar, elle coordonne, à partir de Jérusalem, ce quatrième programme estival en français. Elle assurera cet été le cours d’histoire du Sionisme, de Tanach avancé.

Rabbin Dr. Rony Klein


Le rabbin Rony Klein, docteur en philosophie de l’Université Hébraïque de Jérusalem et diplômé de l’Ecole Rabbinique Schechter de Jérusalem, est spécialiste en pensée juive et philosophie française contemporaine. Il enseigne aux universités de Jérusalem et de Tel Aviv. Il a publié divers articles dans Pardès, Controverses, Cahiers d’Etudes Lévinassiennes, et un livre, Lettre, corps, communauté – Réflexion sur la pensée juive française contemporaine (Editions Resling (2014) dont il prépare actuellement une version en français). Il a présenté de nombreuses conférences tant en Israël qu’à l’étranger, notamment dans les communautés Massorti de France. Il assurera cet été le cours de Pensée Juive.

Rabbin Bitya Rozen-Goldberg


Le Rabbin Bitya Rozen-Goldberg est membre du Kollel de Pardes. Elle a étudié à Midreshet Lindenbaum, à Beit Morasha et a été ordonnée par le Rabbin Daniel Landes, ancien directeur de Pardes. Elle est diplômée de la Sorbonne en Histoire ancienne et travaille comme guide touristique depuis 8 ans. Bitya est membre de la communauté égalitaire Hakel à Jérusalem et co-fondatrice du Beit Midrash francophone Ta Shma. Elle croit à une halakha responsable, honnête et engagée et enseignera cet été le cours de Talmud – niveau avancé.

Rabbin Dr. Aubrey L. Glazer


Rabbin Dr. Aubrey L. Glazer est rabbin a la Congregation Beth Sholom, San Francisco. Diplômé de l’Institut de Spiritualité Juive, Aubrey co-dirige des retraites méditatives. Il a publié des réflexions sur la spiritualité contemporaine, Mystical Vertigo (Academic Studies Press, 2013) et son dernier livre explore l’intersection entre le mysticisme juif et le Bouddhisme de Rinzai dans le livre de chant de Leonard Cohen, Tangle of Matter & Ghost: Leonard Cohen’s Post-Secular Songbook of Mysticism(s) Jewish & Beyond (Academic Studies Press, 2017).

Fondée en 1995 à Jérusalem et à l’initiative du mouvement Massorti Américain, la Conservative Yeshiva est un centre d’études juives pour celles et ceux qui désirent approfondir leurs connaissances des textes traditionnels dans un espace accueillant, chaleureux et entièrement égalitaire.

La Conservative Yeshiva a comme ligne directrice de son enseignement à la fois la Tradition et la Critique scientifique. Elle réunit en plein cœur de Jérusalem, des étudiants venant de tous les coins du monde pour étudier, prier et se cultiver ensemble.

Tout au long de l’année, elle dispense des cours dans les matières juives classiques telles que le Talmud, le Tanakh, les grands Textes et la Halakha, Kabbale et Hassidut, enrichis par une approche intellectuelle ouverte du Judaïsme.

Toutes les interrogations et tous les points de vue sont accueillis, encouragés et débattus. La sagesse de la Tradition est mise en perspective avec la “modernité” : à la sensibilité spirituelle particulière juive s’ajoute la diversité de tous les domaines de la connaissance actuelle.

Pendant le programme d’été, des participants aux origines diverses viennent d’un peu partout dans le monde pour partager une vie juive totale dans une ambiance conviviale et studieuse.

Pour la quatrième fois, cet été 2017, les cours de pensée juive, de talmud, de Kabalah, de Tanach, de philosophie juive et de sionisme, seront dispensés en français. De plus, des activités communautaires en français sont proposées, notamment par le biais du ‘ Café Massorti’.

Le mode d’étude est la havrouta, étude traditionnelle s’effectuant par deux ou plus, dans le magnifique beth hamidrash (centre d’étude) de la yeshiva.

Le matin est consacré à l’étude de l’hébreu ‘en hébreu’ sur plusieurs niveaux, selon la méthode de l’ulpan israélien ou à l’étude de Talmud pour les étudiants de niveau avance. Chaque semaine, la yeshiva organise une priere au Kotel Massorti.

Pour les étudiants francophones basés en Europe s’adresser à Marie-Anne Meyer par email meyer.marieanne@bbox.fr et pour les étudiants francophones basés en Israel les inscriptions se font auprès d’Eliora eliorah@live.fr